Depuis 1989

L’école IEQT est née à Vichy en 1989 et a tissé sa toile par la suite à travers l’Hexagone. Après Rochefort, Rodez, Nancy, Saint-Brieuc, Poitiers, Marseille, Toulon et l’ouverture d’un nouveau site à Amiens en 2019 et à Rennes en 2020, l’IEQT compte aujourd’hui dix campus.

Ce réseau forme des qualiticiens : des professionnels en mesure de garantir la qualité d’un produit lors de sa production, mais aussi la sécurité des personnes qui travaillent dans l’entreprise et la protection de l’environnement qui l’entoure.

À l’horizon 2021, un autre centre de formation pourrait ouvrir en région parisienne afin d’étoffer le maillage territorial. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Allier et Afnor compétences, la filiale de formation du groupe spécialisé dans la production de normes et la certification, ont signé un partenariat, le 29 novembre, pour entamer des discussions.

La convention acte des « fiançailles » entre les deux parties, même si la réflexion a été initiée un peu plus tôt. « On a commencé à demander leur accord aux autres écoles, et ça le fait », assure Hervé Duboscq, président de la délégation Vichy de la CCI. En 2019, 500 qualiticiens ont été formés par les différents IEQT qui cherchent à harmoniser leurs pratiques. « Depuis deux à trois ans, il y a un travail de concertation », confirme l’élu de la CCI. « 99 % des cursus sont identiques. »

Quatre diplômes du bac + 3 au bac + 5

À travers cette démarche, la marque veut montrer que ses écoles ont roulé leur bosse en province et qu’elle a suffisamment d’arguments pour se faire un nom là où l’offre de formation est déjà importante.
Il y a trente ans, lorsque l’institut accueillait ses premiers étudiants à Vichy pour répondre aux besoins des entreprises locales, l’établissement proposait un seul diplôme. « Il y avait seize jeunes », se souvient Jean Maslard, ancien président de la CCI de Moulins-Vichy à l’origine de la création de l’IEQT et ancien directeur de la fonderie de Dompierre-sur-Besbre. « La démarche qualité consistait à se demander comment on pouvait faire mieux. Cela correspondait aussi à un changement dans les entreprises. C’était la fin du taylorisme, une méthode de décomposition du travail en plusieurs tâches pour apporter de la productivité, et le début d’un management participatif où l’ouvrier est partie prenante dans la méthodologie. »

Depuis, la notion de qualité a évolué et le nombre de formations aussi. À ce jour, l’IEQT propose quatre diplômes du bac + 3 au bac + 5. Celui de « manager des risques » s’est encore récemment développé en déclinant de nouvelles options dont une est spécifiquement axée sur la sûreté et la cybersécurité. Les entreprises doivent de plus en plus prendre en compte cette problématique.

Contact

Vous souhaitez obtenir des renseignements personnalisés ? Alors n’hésitez plus, contactez-nous !

Nous contacter

Ces articles peuvent vous intéresser

Le savoir-faire de l'école vichyssoise reconnu dans le monde entier

Le savoir-faire de l’école vichyssoise reconnu dans le monde entier

Fin 2019, l’IEQT célébrait ses 30 ans avec Nicolas VANIER comme parrain de promotion

En savoir plus
Lundi 6 janvier 2020
Classement Eduniversal 2020 : L'IEQT en tête de classement

Classement Eduniversal 2020 : L’IEQT en tête de classement

Classement Eduniversal 2020 : L’IEQT dans le Top 5 de la Catégorie Qualité et dans le Top 10 de la catégorie Environnement Développement Durable.

En savoir plus
Jeudi 12 décembre 2019