2019, année charnière

D’une façon purement chronologique, 2019 semble être une année où la prise de conscience des enjeux environnementaux dans nos activités de tous les jours ait été entérinée.
Cela est un fait important car il y a encore quelques années, certes nous parlions d’environnement, de protection de l’environnement, mais nous agissions en réalité peu.
A ce niveau-là, je ne parle pas des prises de conscience politiques ou encore des multiples conventions, sommets mondiaux réunissant quelques pays, mais plus particulièrement de nos actes dans la vie quotidienne tant au niveau de nos vies privées ou encore de nos entreprises.

En France

Me focalisant sur notre pays, aujourd’hui, de plus en plus de formations spécialisées, outils de management, solutions techniques réelles permettent d’intégrer cette notion de protection de l’environnement dans nos gestes quotidiens tout en préparant nos futurs actifs au monde de demain.
C’est pour moi quelque chose de réellement positif car il existe tellement de gestes et actions simples à réaliser pour améliorer notre quotidien tout en préservant nos ressources, notre environnement et par extension notre planète qu’il serait dommage de ne pas enfin ouvrir les yeux et de ne pas agir.

“Petits gestes”

On parle souvent de « petits gestes », mais je suis convaincu que ce sont ces petits gestes qui inviteront nos instances à légiférer intelligemment pour le futur.
Ne tombons pas dans l’excès non plus, mais ne serait-ce que de systématiser la notion d’analyse de cycle de vie dans nos investissements économiques d’entreprises, de réfléchir à la notion d’achats durables pourraient aider notre économie à se transformer.
Cela ne coûte pas grand-chose et aiderait notre économie à réconcilier développement économique et protection de l’environnement. N’est-ce pas une des composantes du développement durable ?

Et en 2020…

2020 accélèrera je l’espère cette prise de conscience, mais attention, agissons intelligemment et dosons aussi nos actes pour ne pas faire uniquement de la communication verte ou inversement ne pas transformer cette notion de développement durable en « écologisme pur » qui pourrait avoir pour conséquence de nous faire dépasser par d’autres pays tant au niveau des actes que de l’innovation à propos de cette notion environnementale encore naissante.
Mais nous avons réellement de quoi rester positifs quand, nous pouvons mesurer les actes en cours de déploiement tels que les normes environnementales (ISO 14001) dans les systèmes de management globaux des entreprises, les systèmes d’audits et de contrôles en seconde partie sur les achats durables, certaines relocalisations de petites industries ayant pour objectif de diminuer les bilans carbones et redonner du sens et de la vie dans l’hexagone…etc.

Ce n’est pas toujours la faute des autres…

La prise en compte de la protection de l’environnement est primordiale aujourd’hui car dans notre vie moderne actuelle, nous avons encore tendance à ne pas intégrer que nous faisons partie de l’Environnement en agissant ou en subissant directement ou indirectement des conséquences.

Cette prise de conscience doit nous amener à nous dire : ce n’est pas toujours la faute des autres, que puis-je faire ?

Auteur : Edouard KIENER
Dirigeant VIADUK – Auditeur IRCA
Formateur Campus IEQT Vichy

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Soft skills … d’hier et d’aujourd’hui ?

Soft skills … d’hier et d’aujourd’hui ?

Le management a ses gourous, ses modes, ses codes, sa sémantique, et le recrutement qui en est une des composantes, n’échappe pas à cette règle.

En savoir plus
#Développement durable
Mardi 28 janvier 2020
La nouvelle qualité et le nouveau modèle EFQM

La nouvelle qualité et le nouveau modèle EFQM

Il ne s’agit pas d’un hasard de calendrier. En octobre dernier, l’European Foundation for Quality Management (EFQM) a dévoilé son modèle 2020 qui prend en compte et structure de nouveaux critères d’évaluation en phase avec les grandes tendances du monde du travail : manager la diversité démographique et sociale, l’autonomisation et l’entreprise libérée, l’essor de la technologie et du digital, etc.

En savoir plus
#Développement durable
Mardi 28 janvier 2020
« L’excellence opérationnelle n’est pas un gros mot »

« L’excellence opérationnelle n’est pas un gros mot »

Excellent, j’adore, superbe, magnifique, brillant, … quelques superlatifs pour donner le ton et rappeler que l’excellence donne du bonheur et de l’optimisme ce que chacun cherche dans sa vie personnelle et professionnelle.

En savoir plus
#Développement durable
Mardi 28 janvier 2020