Notion de “risque”

Par définition, un risque est considéré comme la probabilité d’un événement et ses conséquences. Il se présente comme étant un élément qui peut affecter négativement les objectifs que l’entreprise s’est fixés. Dans la pratique, la gestion des risques consiste à identifier les points de vulnérabilité, à évaluer les risques encourus et à en déduire les éventuelles répercussions financières.

Favoriser une bonne gestion des risques pour l’entreprise

Ce type de management met l’accent sur la prévention des risques liés aux activités de l’entreprise, qu’ils soient d’ordre stratégique, opérationnel ou financier. Il consiste également à mettre en place des stratégies pour faire face à ces risques. Une telle démarche implique la surveillance de l’efficacité des systèmes de qualité et de sécurité. On y affilie diverses missions dont les principales sont :

– favoriser le développement des systèmes de prévention des risques dans l’entreprise (sécurité des biens, des personnes, de l’information, sauvegarde du savoir-faire, risques environnementaux, sociaux, financiers, image…),

– mettre en œuvre les plans d’action afin d’améliorer la performance de la structure,

– développer une démarche globale de développement durable pour l’entreprise,

– adapter la stratégie de l’entreprise avec la maîtrise des risques,

– préparer l’entreprise et son personnel à la gérer des situations de crise en fonction de l’activité exercée.

Par ailleurs, la gestion des risques prend une toute autre ampleur si l’entreprise venait à se lancer dans un nouveau projet. Dans ce cas de figure, les décisionnaires attendront du Manager des risques une étude approfondie sur la faisabilité dudit projet et les risques encourus pour le réaliser.

Manager des risques, un poste à haute responsabilité

Le responsable du dispositif de gestion des risques doit posséder plusieurs compétences pour pouvoir exercer son métier. Pour être performant, il doit avoir l’esprit d’analyse et de synthèse, être méthodique et persévérant. Véritable médiateur entre les différents départements de l’entreprise, il se doit également d’acquérir des aptitudes relationnelles.

Le manager des risques est aussi responsable de sensibiliser le personnel sur les systèmes de préventions. Ses conseils sont fortement sollicités dans la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Du côté de la direction, ses travaux sont indispensables pour prendre des décisions : sur ses épaules reposent de nombreuses responsabilités.

Contact

L’IEQT, Ecole de Management des Risques et de la performance QSE, se tient à votre disposition pour toute demande de renseignement. Une question précise ? Contactez-nous.

Nous contacter

Ces articles peuvent vous intéresser

Environnement : de la prise de conscience aux actes ?

Environnement : de la prise de conscience aux actes ?

La notion d’Environnement est un concept tellement vaste que l’on ne sait jamais très bien par où l’aborder.

En savoir plus
Mardi 28 janvier 2020
Communication et gestion de crise, par où commencer ?

Communication et gestion de crise, par où commencer ?

Un certain nombre de PME/PMI ou ETI n’ont pas encore mis en place une démarche préventive de gestion de crise. Parmi les raisons invoquées : « nous ne sommes pas concernés par la crise » (état d’esprit « forteresse ») ou « la communication de crise c’est pour les grands groupes » ou encore « c’est trop compliqué et trop cher à mettre en œuvre ».

En savoir plus
Mardi 28 janvier 2020
« L’excellence opérationnelle n’est pas un gros mot »

« L’excellence opérationnelle n’est pas un gros mot »

Excellent, j’adore, superbe, magnifique, brillant, … quelques superlatifs pour donner le ton et rappeler que l’excellence donne du bonheur et de l’optimisme ce que chacun cherche dans sa vie personnelle et professionnelle.

En savoir plus
Mardi 28 janvier 2020